• Christophe Allain

L'éveil de Kundalini


Kundalini et évolution.

"La Kundalini est vu comme une évolution spirituelle importante, ce qui est totalement faux.

En réalité la Kundalini monte en réponse à une incapacité à créer sa vie comme on le souhaite, souvent la dernière chance.

C'est sa ou la mort et on recommence en gros tellement on est incapable de démontrer qui on est.

Elle a pour effet de percher la personne à un niveau plus ou moins haut, soit le niveau de l'âme, soit celui de l'esprit divin (sans forme et au delà de l'âme elle-même).

La personne accède à une perception de la vie plus puissante, plus consciente mais beaucoup moins présente et vivante, c'est comme se tenir dans le Styx, à la frontière de la vie et la mort, et pouvoir voir les choses de haut.

La plupart des gens y perdent la raison, vu qu'ils perdent leur notion d'identité, d'existence et se perçoivent en dehors de leur propre corps bien souvent.

Ceux qui ont un effet de contrepoids assez puissant pour les ramener sur terre peuvent y trouver autre chose.

Le travail consiste une fois perché à assouplir sa structure et transformer sa part humaine pour pouvoir intégrer le bas avec autant de puissance que le haut.

C'est presque l'inverse du fonctionnement normal, comme si on devait reconfigurer son incarnation sans vraiment mourir.

Rester perché équivaut à mourir, ce qui ne sert absolument à rien, car on ne peut se réaliser dans le monde spirituel, on peut accéder à l'information, mais pas la vivre.

- Confusion entre matérialisme et matière.

La matière est la densité, le matérialisme consiste à s'entourer d'objet pour se sentir exister.Les objets finissent par nous posséder, la matière donne juste consistance à sa réalité.La confusion est très profonde en occident, et le travail de nettoyage un peu compliqué.

- Argent et solidarité.

L'argent est juste un outil de communication social, rien de plus rien de moins.Il n'amène rien d'autre et ne peut rien d'autre.

- Intégrisme, rigidité, égo spirituel.

Ceux-ci sont la conséquence de la croyance en une 'vérité absolue' qui serait issue du divin là ou le divin se contente d'exaucer la vérité profonde de chacun.

Cette confusion très rependue chez les ancêtres est dues à l'obscurantisme dans lequel nous sommes depuis des millénaires. (lui-même du aux saisons de l'univers, l'hivers de l'univers en quelques sortes).

Notre volonté de valider le 'vieux' comme étant 'bien', à cause du système de croyance en la perfection de nos ancêtres ne nous aide pas à comprendre qu'au final quoi qu'elle fasse,

L’humanité ne fait que s'améliorer, même si la transformation rapide actuelle la conduit à la confusion et au chaos (qui sont le propre du changement).

A noter que la 'perversion' de notre monde actuel n'est que la conséquence des lois rigides du passés imposées à l'humain et contre nature, conduisant à notre état actuel.

La porte de sortie consiste à refuser de valider la vérité ancestrale sans tomber dans l'opposition systématique à cette vérité (être contre équivaut à valider le système).

Intégrer sa vérité propre au lieu d’écouter celle des autres.

Sinon, chacun vas défendre bec et ongle sa vérité, sans au final chercher a l'incarner, ce qui est très mental au fond et bien peu spirituel. Ainsi fonctionne l'intégrisme qui créé le pervers.

- Spiritualité, cœur et humain.

Il existe la vérité de chacun, car nous sommes ici dans un processus d'auto création constant, l'humain est dans un processus d'accouchement de lui-même pour se réaliser au-delà de ce qu'il est.

Ce processus consiste à trouver sa vérité du moment, à l'incarner, la vivre, puis voir encore plus beau, plus grand et recommencer à l'infini.

Jusqu'à ce que la conscience permette de vivre le processus dans son intégralité de haut en bas et de bas en haut réalisant complètement le divin dans l'humain et l'humain dans le divin."


0 vue
Logo EC la vie.jpg

© 2017 Tous droits réservés - Emilie Cochaud